Les compagnies

Théâtre du Lac

Directeur artistique :
Raphaël Simonet

Le Théâtre du Lac a été fondé sur l’eau du lac d’Annecy en 1988.

Il explore différentes façons d’entrer en relation avec le public : représentations dans des lieux insolites : garages à bateau, usine, transports en commun, plein air…

Collaboration avec les C.E., chambre d’agriculture, personnes âgées…

Il recherche de nouvelles écritures théâtrales : La Résistance, Les Paysans, Les Vieux, Les Farces (commande à des auteurs RAHARIMANANA, JALMA…)

Il s’empare du répertoire sous forme de montage ECLATS ; de textes romantiques qu’il adapte FRANKENSTEIN de Mary Shelley, LAURETTE d’Alfred de Vigny.

Le monstrueux, l’extravagance du monde, et le désir de révolte sont des thématiques récurrentes. Les choix esthétiques empruntent parfois aux masques et aux déformations corporelles.

Un autre axe de travail explore la dimension musicale des mots. Soit à travers des textes classiques comme L’Odyssée d’Homère, soit à travers des textes contemporains comme Le jour des corneilles de Jean François Beauchemin.

"Le grotesque est un procédé, qui vise à tirer constamment le spectateur hors d’un plan de perception qu’il vient juste de deviner pour le mener dans un autre qu’il n’attendait pas. " MEYERHOLD Rampa i zizn’, Moscou, 1911, n°34

 

Raphaël Simonet, après des études scientifiques, suit une école de théâtre à Lyon durant 2 ans, dirigée par Louis Beyler, Alain Halle Halle, Pierre Byland…

Comédien au théâtre, il a notamment joué avec Stuart Seide, Philippe Adrien, Sylvie Mongin, Gilles Chavassieux, Philippe Faure…

Il fonde le Théâtre du Lac en Haute-Savoie et met en scène une dizaine de spectacles, dont des commandes aux auteurs Christian Jalma, Jean Luc Raharimana. Il adapte différents textes pour la scène : « Frankenstein » de Mary Shelley, et « Laurette » d’Alfred de Vigny.

Il écrit « Les Vieux », « Cet été au château » qui sont produits par le Théâtre du Lac.

Il s’intéresse aux « farces » médiévales et contemporaines.

Il rédige un mémoire (Master2) « Brutalité et brusques ris d’une farce », dirigé par Mireille Losco-Lena

Spectacles

"Le jour des corneilles" de Jean François Beauchemin

«Aussi analphabique qu’un putois. [...] aussi pauvre que le foin aux heures enfuies de l’été, sec et vidé de sa céréale. [...] Je portais toutefois et à jamais au plus épais de moi-même l’avoir le plus précieux : la parole...»

C’est l’histoire d’un qui cherchait de l’amour. Un jour face à ses juges, le Fils Courge a dû raconter sa vie: son père, la cabane au fond des bois, sa mère silencieuse comme tous les macchabées. Il a le verbe inouï des incultes et des illettrés, le dialecte fécond des carencés. Le langage du Fils Courge dépasse le sens, atteint nos sens. Une musique, un chant brut, coupant comme l’enfance. Et sa voix nous secoue parfois jusqu’aux rires.

Sublime texte d'un auteur québécois contemporain ! Travaillant sur le langage même, celui d'un personnage lumineux qui ravive notre propre rapport aux mots et à notre enfance (l'enfant étant celui qui ne parle pas).

Langage brut qui nous confronte à notre singulière et belle idiotie... d'où une dimension comique.

 

La Presse

"Le jour des corneilles est un roman d'amour halluciné, un ovni littéraire incendiaire qui brûle les yeux, tourneboule les sens et la morale. Ici, l'horreur flirte avec la grâce. Père et fils abandonnés à eux- mêmes se livrent à un corps à coeur extrême, un duel foldingue. (...) Une histoire d'amour. Impitoyable. Lumineuse. Ce roman-là est requiem et chant d'allégresse, un bouquet de fleurs du mal version XXIe siècle."

Martine Laval, Télérama 6 octobre 2004

 

©Simon Gattegno

"L'Odyssée" d'Homère traduction Philippe Jaccottet

"Ils écoutent en silence dans l’ombre de la salle, ils prennent plaisir à la parole comme ils goûtent à ce qu’il y a de meilleur dans la vie, les festins, les bains chauds, la lumière du soleil." Philippe JACCOTTET

 

Spectacle tous publics à partir du collège

Spectacle tous terrains :

salles de spectacle, plein air, établissements scolaires…

 

Notre spectacle joue avec la musicalité de la langue, et des rencontres entre la Grèce antique et l'Afrique. Il mêle musique et théâtre. L'ODYSSEE nous parle du voyage, de l'exil, de l’imaginaire, de la quête de chacune de nos vies…

"Il y aura eu d’abord pour nous comme une fraîcheur d’eau au creux de la main. Après quoi on est libre de commenter a l’infini, si l’on veut…" Philippe JACCOTTET

 

 

 

 

 

 

©Gabriel Simonet

Année de création : 1987

Théâtre
  • Théâtre classique
  • Théâtre contemporain
  • Théâtre jeune public
Contacts
4 Bis Avenue de Novel
74000 ANNECY
+33(0)6 30 72 75 01
Mentions obligatoires et partenaires

Le Théâtre du Lac est aidé au projet par le Conseil Général de Haute-Savoie, La Ville de Lyon et d'autres...

La Nacre