Les compagnies

Le Lien Théâtre

Directeur artistique :
Anne-Pascale Paris

Anne-Pascale Paris, responsable artistique de la compagnie, se passionne des comportements des hommes et des femmes et des rapports de pouvoir qu'ils engendrent. Elle a fondé le Lien Théâtre (2008) afin d’explorer et mettre en scène son questionnement d’artiste et son rapport au monde.

 

Avec cette compagnie, elle développe une collaboration avec de nombreux artistes et personnalités mobilisés par le lien entre art et société et un processus de création selon « l’écriture au plateau ».

 

Les spectacles naissent d'échanges constants, d’allers-retours entre les comédiens au plateau, les personnes / les publics et des matériaux composites (collectage du quotidien, témoignages, médias d'information, textes du répertoire classique ou contemporain, écrits sociologiques et philosophiques, les mythes fondateurs...). La démarche de création prend alors une forme dynamique. Elle construit une réflexion partagée qui passe par un juste équilibre entre le langage oral, corporel et émotionnel.

 

Cette matière première nourrit le chantier artistique "Mythes et violence", les spectacles "Théâtre / éducation / société", et les interventions artistiques "les instantanées".

Le théâtre s’est imposé à Anne-Pascale Paris comme une nécessité de vivre et de raconter le monde. Elle a travaillé 25 ans comme comédienne et metteuse en scène dans un circuit culturel et artistique traditionnel. Elle a mis en scène 8 spectacles avec la compagnie Sol y Sombra (qu'elle a créé et dirigé) dont Conversations après un enterrement de Yasmina Reza et Mes nuits sont plus belles que vos jours d’après le roman de Raphaële Billetdoux.

 

Les succès de ses spectacles la laissent pourtant songeuse quant au rapport avec le public. Elle propose avec Le Lien Théâtre une démarche de création à l’épreuve des exclusions, avec des personnes qui se tiennent / se sentent éloignées des salles de théâtre.

 

Elle associe les personnes, les publics à sa réflexion artistique : comment les rapports de pouvoirs se manifestent-ils dans notre société ? Anne-Pascale Paris est convaincue qu’à partir de l’univers de chacun ou manière d’être au monde peuvent naître, non pas des personnages stéréotypés, mais des figures porteuses d’une réflexion collective sur un pouvoir dont elles usent ou qui les abuse.

Spectacles

Gilgamesh, un héros ordinaire - création 2013

Anne-Pascale Paris inaugure en 2010 le chantier artistique "Mythes et violence". Elle s'appuie sur les mythes constitutifs de notre société - riches d’enseignements sur les grands changements qui traversent notre monde et sur notre condition humaine - pour écrire des histoires, reflet du monde actuel.

 

Pour Gilgamesh, un héros ordinaire, Le Lien Théâtre s'est emparé d’un mythe fondateur d’origine sumérienne: l’Épopée de Gilgamesh. La grande force poétique et métaphysique de cette épopée a fasciné l'équipe artistique : il commence dans la violence et se termine dans la résilience. Les figures tragiques de Gilgamesh et d'Enkidu peuvent éclairer brillamment toutes les formes de démesure qui frappent le monde contemporain. Le travail d’écriture s'est également nourrit de rencontres et d’ateliers menés avec les habitants du quartier Les Taillis (Bron).

 

Deux héros, deux histoires.

Notre Gilgamesh est un jeune homme vivant à la marge. Il veut dépasser sa condition. Son projet est en marche, il lui suffit d’attendre la bonne heure pour prendre possession de ce qui ne lui appartient pas. Notre Gilgamesh est un jeune PDG. Il possède ce qu'il faut pour exister : capital, relations, femmes, ouvriers. Il nous assène une langue propre au marketing, toute une machinerie de guerre.

 

Texte de Calin Blaga

Mise en scène : Anne-Pascale Paris.

Distribution : Michel LAFOREST, Adrien PEREZ ou Robert Parize, Anaïs JOUISHOMME, Valérie MILLERIOUX, Laurent SECCO, Jennifer TESTARD

 

©Le Lien Théâtre

Vous m'agressez la parole - création 2015

Cette pièce propose une interrogation sur la violence : les jeunes d’aujourd’hui sont-ils plus violents qu’hier ?

 

Elle se manifeste dans un lycée sous la forme d’harcèlements et de silences, d’insultes, d’orientation non choisie, de tensions entre les personnages qu’ils soient garçons ou filles, élèves, professeurs ou parents. Ce spectacle laisse apparaître une rupture entre adolescents et adultes d’où peut naître des difficultés de communication.

 

Des moments de respirations ponctuent cette pièce. Les médias s’introduisent dans l’espace scénique. Le théâtre devient alors documentaire, moteur d’une réflexion sur une violence réduite à des faits et des actes.

 

Texte de : Calin Blaga

Mise en scène : Anne-Pascale Paris

Distribution : Fanélie Danger, Yazan Al-Mashni, Valérie Millérioux, Mathilde Dutreuil, Grégoire Blanchon et Maxime May

©Le Lien Théâtre

Année de création : 2008

Théâtre
  • Théâtre contemporain
  • écriture au plateau
Contacts
Résidence Triennale MJC Duchère, 237 rue des Erables
69009 Lyon
+33(0)469160886
Mentions obligatoires et partenaires

MJC Duchère, Ville de Meyzieu, Ville de Villeurbanne, Ville de Lyon, Grand Projet de Ville Lyon-La Duchère, Comité Départemental de l'Accès aux Droits,Inspection Académique de Lyon, Région Rhône-Alpes, Direction Départementale de la Cohésion Sociale, Commissariat Général à l'Egalité des Territoires, Direction Régionale des Affaires Culturelles (Ministère de la Communication), Ministère de la Justice.

 

Agrément académie de Lyon : "association éducative complémentaire de l'enseignement public"

La Nacre