Les compagnies

Kumulus

Directeur artistique :
Barthélemy Bompard

En 1986, Barthélemy Bompard a décidé de créer une compagnie qu’il a appelée « Kumulus »… De réalité crue et de sentiments à fleur de peau, c’est de ça dont il veut parler.

Sensible au travail de Pina Bausch, de Jérôme Bosch et d’Alain Platel, Barthélemy Bompard insuffle dans ses créations un air d’expressionisme allemand. Sur des thèmes d’actualité qu’il perçoit comme vitaux pour l’avancement de la conscience humaine et fort de ses expériences antérieures en intérieur et en extérieur (Le Zéro de conduite, Speedy Banana, les Piétons), il a choisi de créer des spectacles en milieu urbain. Afin que ce soit accessible à un plus large public, et en tous cas dans l’espoir que ce dernier se diversifie.

Et c’est bien de théâtre qu’il s’agit. les squames qui traite du racisme, SDF qui parle d’exclusion, Itinéraire sans fond(s) de l’exode ou encore les pendus…

Les comédiens qui, pour la plupart sont des fidèles de la Cie mettent en exergue des situations quotidiennes de la vie à travers les mots et surtout les émotions. Le spectateur, lui est placé en position de voyeur de sa propre existence et des possibilités extrêmes qu’elle peut lui proposer.

Ces spectacles qui, au départ de la compagnie ont été créés stricto sensu pour la rue sont de plus en plus adaptables à d’autres espaces tels que cours, hangar, théâtre. Car il est question de défendre coûte que coute un théâtre politique quelque soit le lieu pourvu qu’il soit entendu.

 

 

Né en 1958 à Dakar au Sénégal, Barthélemy Bompard quitte ce pays à l’âge de 7 ans. Il suit des études d’ébénisterie à l’école Boulle puis de dessin publicitaire à l’Académie Charpentier. En 1976 il découvre le théâtre et monte sa première compagnie les Maxibules (théâtre pour enfant). Il participe ensuite à la création d’autres compagnies (Zéro de conduite, Speedy Banana, Les Piétons) où il apprend son métier (comédien, musicien, chanteur, constructeur, etc.). En 1986 il décide de fonder Kumulus, compagnie de théâtre de rue avec laquelle il crée 12 spectacles. Il reçoit le prix SACD des arts de la rue en 2006 pour l’ensemble de son œuvre.

Parallèlement à ses activités de directeur artistique, il se lance dans le cinéma et réalise plusieurs courts métrages (prix du Public à Clermont Ferrand, prix spécial du Jury à Cannes, 1er prix du Festival de Nevers, 1er prix du Festival de Prades, prix Escurial 91). Il joue dans ses films mais également pour d’autres réalisateurs dont Karim Dridi, Yann Piquer, Serge Le Perron, Jean Marie Maddeddu, Anita Assal, John Hudson etc.

 

Spectacles

Silence encombrant

« Le jour se lève avec pour tout bagage le silence et la parole de leurs pas, ces encombrants vont et viennent. Ils se déplacent à pas fragiles, hésitants et glissent à l'orée d'un monde suspendu.

C'est celui de la mémoire et de l'oubli où la vie bruisse encore entre bris et débris.

Cette armée des ombres résiste et pousse la ligne de front vers une rive incertaine, celle où la folie des sages et la sagesse des fous s'observent ».

 

Superposition entre ce et ceux que l’on jette et dont on se débarrasse.

Les objets deviennent organes et les humains des machines usées, bonnes pour la casse.

Des déchets sortis d’une benne sont transportés à la force des bras et des pieds d’individus « sans consistance », quasiment invisibles, cachés.

Objets-souvenirs pour celui qui s’en sépare, évocateurs pour celui qui regarde. Comme dans un miroir : on regarde le visage vieilli et derrière, on voit celui qu’il a été ; Si vous tendez l’oreille, vous entendrez également la solitude des êtres.

©Jean-Pierre Estournet

Les pendus

Un bourreau, trois hommes, une femme. Une mort publique et théâtrale. Ce sont quatre corps perdus, tendus, suspendus à eux-mêmes qui slamment-squattent-éructent. Ce sont des voix qui s’arrachent à la mort, qui défient le temps. Paroles ultimes et poings tendus, appel au désordre, rire immense… C’est le cri post-mortem de la liberté qui n’en n’aura jamais fini de dire.

©Vincent Muteau

Année de création : 1986

Arts de la rue
  • Théâtre de rue
Contacts
Le moulin
26770 Rousset-les-Vignes
+33(0)4 75 27 41 96
Téléchargements
Mentions obligatoires et partenaires

La compagnie est conventionnée avec le Ministère de la Culture/Drac Rhône-Alpes et soutenue par la Région Rhône-Alpes et le département de la Drôme.

La Nacre