Les compagnies

Ensemble Orchestral Contemporain

Directeur artistique :
Daniel Kawka

Fondé en 1992 par Daniel Kawka, l’Ensemble Orchestral Contemporain se décline en formations modulables, du petit effectif à la dimension orchestrale. Depuis plus de 20 ans, l’EOC poursuit son activité de diffusion du répertoire du XXe et XXIe siècle, avec à son actif près de cinq cents œuvres, cent quatre-vingts compositeurs, dont cent soixante-dix créations. L’EOC rayonne en France et à l’étranger et est régulièrement invité dans des festivals de musique contemporaine ou généraliste (Festival Automne en Normandie, Festival Radio France Montpellier, Musica à Strasbourg, Why Note à Dijon, Les Musiques à Marseille, Les Détours de Babel à Grenoble, L’Estival de la Bâtie dans la Loire, Musiques en scène à Lyon, Musica Nova au Brésil, Music Today à Séoul, Festival d’Automne de Varsovie, etc.).

Si son nom est associé aujourd'hui à la musique du XXème et à l'aventure de la création, c'est une trilogie Wagner, Ravel, Boulez qui a ouvert la voie des passions et des styles qu'affectionne Daniel Kawka : le romantisme allemand, le grand opéra de Wagner et Strauss, la musique française de Berlioz à nos jours et les musiques de notre temps.

Par delà la quête sensible du beau, l'amour du son, la passion hallucinée pour la musique, c'est le partage de l'émotion, de la poésie des œuvres qu'il recherche pleinement comme tout musicien épris de son art.

Directeur musical de l'Ensemble Orchestral Contemporain et de l'Orchestre Symphonique OSE, régulièrement invité à l'Orchestre national de la Raï italienne, à la philharmonie de Saint-Pétersbourg, il aborde et approfondit avec chacune de ces formations un type de répertoire, contemporain, classique, romantique et moderne.

Spectacles

Chants des guerres que j'ai vues

Chants des guerres que j’ai vues est librement inspiré du livre Wars I Have Seen de Gertrude Stein, récit autobiographique écrit pendant son séjour en France en 1942-1943. Les extraits choisis par Heiner Goebbels décrivent le quotidien des femmes, offrent des rêveries sur les pénuries et quelques élans shakespeariens sur l’irrévocable récurrence de l’histoire et de la guerre.

Deux mondes s’opposent, les cordes qui jouent avec une sensualité raffinée et font surgir l’univers baroque du compositeur Matthew Locke et les cuivres, plus avant-gardistes, qui mélangent le jazz ou les traitements électroniques. Prolongeant leur rôle d’interprète, les instrumentistes prennent la parole avec ce naturel étudié qui caractérise l’atmosphère élégante du théâtre musical orchestré par Heiner Goebbels.

 

Tierkreis

"J'ai commencé à me préoccuper des 12 caractères humains du Zodiaque, dont je n’avais seulement jusqu'à présent, qu'une vague idée. Pendant la création de chaque mélodie, je pensais aux personnalités d'enfants, d'amis, et de connaissances, nés sous différents signes du Zodiaque ; et j'ai étudié plus complètement les types humains des signes astrologiques.

Chaque mélodie est maintenant composée avec toutes ses mesures et proportions, conformément aux caractéristiques du signe de chaque constellation, et on découvrira beaucoup de pertinence lors de l'écoute répétée d'une mélodie, et de son exacte construction...

Chaque mélodie est composée de telle sorte, que le musicien devra la jouer au moins 3 fois. Quand on souhaite écouter plusieurs d'entre elles ou l'une après l'autre, elles devront alors être jouées successivement 3 ou 4 fois."

Karlheinz Stockhausen – 1975

 

Année de création : 1992

Musique
  • Musique classique et contemporaine
Contacts
6 quai Jean Moulin BP1056
69201 Lyon cedex 01
+33(0)472109040
Mentions obligatoires et partenaires

L’Ensemble Orchestral Contemporain est subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication-Drac Rhône-Alpes, la Région Rhône-Alpes, le Département de la Loire, la Ville de Saint-Étienne, la Spedidam et la Sacem.

La Nacre