Les compagnies

Compagnie Maryse Delente

Directeur artistique :
Maryse Delente

Créée en février 2003, sous la présidence de Françoise Adret, la compagnie rassemble d'anciens collaborateurs de Maryse Delente (danseurs, techniciens...), auxquels se sont ajoutés, à l'occasion de la création de A la recherche de Mister K, plusieurs danseurs de talent issus de compagnies européennes.

 

Le travail de la compagnie Maryse Delente s’est poursuivi au cours de la saison 2003/2004 avec la création de La Belle…Au Bois Dormant ? en coproduction avec Introdans (Pays-Bas), la Scène Nationale de Sceaux et le CDN Comédie de Valence, où la compagnie a été accueillie en résidence. Mars 2006 a vu la création de Merci pour tout en coproduction avec le CCN de Nantes, Gruber Ballet Opéra et le Théâtre de Roanne.

 

La compagnie s'est installée en 2005-2006 à Roanne, et depuis juillet 2011, elle a transféré « L’Usine », son lieu de travail et de résidence, à la Bénisson Dieu.

 

Les deux dernières créations de la Compagnie sont La Cloche de verre (2008) et Journal d'hiver, l'inconnue (2011).

 

Parallèlement aux créations, la compagnie s'investit dans de nombreuses actions de sensibilisation et maintient un répertoire de plusieurs chorégraphies de Maryse Delente (Giselle, Mariana, Les Petites, El Canto de Despedida, Si tu me quittes…)

 

 

Formation au Conservatoire de Bordeaux,

Danseuse au Capitole de Tou­louse et au Royal Ballet de Wallonie

Soliste au Ballet de l’Opéra de Lyon.

 

1982: Premier prix de chorégraphie au concours de Cologne.

 

1985: Création de la compagnie Maryse Delente et implantation à Vaulx-en-Velin.

 

1995: Directrice du Ballet du Nord. / CCN Roubaix - Nord Pas de Calais.

 

1999: Nominée au grand prix international des “Benois de la Danse” à l’Opéra de Berlin.

Nommée Chevalier des Arts et des Lettres.

 

2000: Le Ballet du Nord compte plus de 1200 abonnés (contre 450 en 1995) et effectue plus de 60 spectacles.

Son Ecole de danse est reconnue par le Ministère de la Culture.

Programmée à l’Olympia de Paris en décembre 2000 par Marie-Claude Pietragalla.

 

2001: Choisie en tant que chorégraphe par la compagnie hollandaise “Introdans” pour la célébration de son

30e anniversaire.

 

2003: Célèbre ses 20 ans de carrière, au Théâtre National de Chaillot, à Paris, avec sa création A la recherche de Mister K présentée par sa nouvelle compagnie indépendante, composée d’anciens danseurs du Ballet du Nord et du CNDC d’Angers.

 

2006: Rejoint la région Rhône-Alpes pour poursuivre ses activités de chorégraphe et directrice de compagnie à 

« l’Usine» de Roanne.

Spectacles

La cloche de verre

Avec Maryse Delente, l’exploration des corps en mouvement, du sensible et de l’esthétique soignée, n’est jamais terminée.

Ce spectacle est un hommage à la sensibilité et à la précision du geste, à la pureté du mouvement.

 

La cloche de verre nous plonge dans un univers de féminité tragique que la chorégraphe sait si bien peindre, avec ces corps de femme transcendés et douloureux, comme flottant entre deux eaux, ces moments d’émotion intense qui saisissent l’espace, ponctués d’instants inattendus, d’une beauté rare.

 

Avec cette façon pudique et délicate de faire surgir les ombres mortes de créatures pleurant ce qu’elles ont été. Du grand art chorégraphique.

« J’ai essayé de dépeindre mon univers et les gens qui l’habitent tels qu’ils m’apparaissent vus au travers du verre déformant d’une cloche de verre.» Maryse Delente

Christian Ganet

Mariana

Pièce créée il y a vingt ans déjà, Mariana a largement contribué au succès de Maryse Delente.

 

Le point de départ ? Un classique du XVIIème siècle littéraire: les « Lettres de la religieuse portugaise ». Une religieuse ou l'innocence en huis clos, c’est aussi Euridyce et/ou Orphée.

 

Mariana c'est celle qu'on a perdue, celle qui cherche. C’est l’héroïne qui se trompe à l’intérieur de chaque femme, qui entreprend son propre voyage de découverte.

C'est un itinéraire d'amour dans sa tendresse et sa violence, sa drôlerie et sa tragédie.

Peut-être même un mélodrame. Sûrement une mise en ironie.

Là encore, la chorégraphe met en scène un quintette de femmes parfois empêtrées dans leurs lourdes robes pourpres qui rappellent le secret des âmes et l’oppression des coeurs.

Le thème est celui de l’innocence, superbement décliné, magistralement évoqué par un sens du mouvement qui combine à tout instant élégance et efficacité.

Christian Ganet

Année de création : 2003

Danse
  • Danse contemporaine
Contacts
Rue des Comtes du Forez
42720 La Bénisson Dieu
+33(0)469607700
Mentions obligatoires et partenaires

La Compagnie Maryse Delente est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication - Drac Rhône-Alpes, par le Conseil régional Rhône-Alpes, par le Conseil général de la Loire et par la Ville de Roanne.

La Nacre