Les compagnies

Compagnie Malka

Directeur artistique :
Bouba Landrille Tchouda

La compagnie malka une réflexion en mouvement autour du rapprochement des danses, des langages, des communautés, des hommes, à travers l’énergie des danses urbaines. Notre danse est une danse pour dire, une danse d’ouverture et de métissage, une danse au-delà des genres et des frontières, une danse qui s’est aussi nourrie des courants qui ont traversé les danses du vingtième siècle.

Bercé par les cultures urbaines et les cultures du monde, Bouba Landrille Tchouda aborde la danse sous une multitude de facettes, hip hop, capoeira, danse contemporaine. Il fait partie de ces danseurs-chorégraphes issus de la mouvance hip hop qui a su développer une écriture chorégraphique contemporaine singulière.

Il fonde en 2001 la compagnie malka. A partir de 2004, en partenariat avec la rampe-échirolles, bouba a créé les pièces "malandragem", "des mots", "regarde-moi", "meia lua" et "murmures" avec le concours du théâtre national de chaillot.

Actuellement, artiste associé à château rouge-annemasse, bouba vient de recréer "têtes d’affiche" et prépare sa prochaine création "boomerang".

Spectacles

têtes d'affiche

« Ce spectacle est celui qui se rapproche le plus de ce que je suis et de là où je voudrais aller en tant que chorégraphe. » Bouba Landrille Tchouda

 

Avec Têtes d’affiche le chorégraphe, nous fait partager sa réflexion sur nos comportements individualistes, dictés par l’égoïsme et l’envie de réussir à tout prix.

Des corps qui se croisent sans même se voir. Des êtres humains privés d’humanité. Corps solitaires, corps névrosés, corps mécaniques. Négation de soi, inexistence de l’autre, jusqu’à ce qu’une route en croise une autre, jusqu’à ce qu’un corps en accepte un autre. On assiste alors à la naissance d’une communauté qui se forme à la façon d’une fugue de Bach : une superposition de lignes mélodiques, les mélodies étant ici remplacées par des corps.

 

Bouba Landrille Tchouda signe ici un retour à une forme épurée, et dit avec ce groupe témoin notre condition égocentrée. Le talent du chorégraphe est de raconter tout cela sans parole, simplement au travers d’une écriture chorégraphique et scénographique pointue, subtile, cadencée.

 

©Fabrice Hernandez

ary izahay zany… et nous alors …

Ou les contraintes du quotidien sublimées par la puissance des formes de solidarité unissant les individus !

 

Une rencontre entre Bouba Landrille Tchouda et des danseurs malgaches engagés, ouverts à de nouveaux apports, particulièrement mobilisés pour prendre part à ce projet fort, la création d’une pièce restituant leurs contraintes du quotidien et leurs parts de rêves, à travers l’énergie positive de la danse hip hop, avec cette puissante volonté de s’unir pour faire ensemble ! Comment l’art, la danse peuvent-ils devenir des vecteurs de reconnaissance, supports de revendication de l’être, l’être humain, dans son état et son devenir ? Bouba a senti chez ces danseurs, une rage, une forme de lutte pour survivre… Pour eux, la danse n’est pas une activité de loisir, elle devient l’expression d’une détermination. Exister !

©Camille Triadou

Année de création : 2001

Danse
  • Danse contemporaine
  • Danse/théâtre
  • Hip-hop
Contacts
28 rue Ampère
38000 Grenoble
+33(0)4 76 40 15 97 / +33(0)6 14 23 45 62
Mentions obligatoires et partenaires

La compagnie Malka est en résidence à Château Rouge - Annemasse.

Elle est soutenue par la ville d’Echirolles, la ville de Grenoble, la ville de Dijon, le Conseil Général de l’Isère, le Conseil Régional Rhône-Alpes, la Drac Rhône-Alpes / Ministère de la Culture et de la Communication, l’Institut français pour les tournées internationales. Avec le partenariat de la MCAE isère active et le mécénat de la Société Dauphinoise pour l’Habitat.

la compagnie malka est conventionnée par la région rhône-alpes et la drac rhône-alpes - ministère de la culture et de la communication.

La Nacre