Les compagnies

Compagnie FOR

Directeur artistique :
Simone Audemars

Fondée en 1986 par Hervé Loichemol, cette compagnie professionnelle est à l’origine de nombreuses créations, commandes et éditions de textes, lectures, colloques, stages et interventions diverses. Basée à Ferney-Voltaire, elle a déjà présenté au public plusieurs textes de Voltaire.

 

La Compagnie FOR, dont la direction artistique est maintenant assurée par Simone Audemars, a été désignée par la Mairie de Ferney-Voltaire pour développer un projet artistique et culturel au Théâtre Le Châtelard depuis sa réouverture.

SIMONE AUDEMARS metteur en scène, directrice artistique de la Compagnie

 

De 1981 à 1985, Simone Audemars suit les cours du Conservatoire d'Art Dramatique à Lausanne sous la direction de Martine Paschoud et André Steiger. En 1990, elle fonde la compagnie L'Organon avec Hélène Firla et Georges Grbic. Son travail de mise en scène exprime un intérêt et une implication dans des structures très variées et témoigne d'une curiosité en matière de collaboration artistques.

A partir de 2011, Simone Audemars assure la direction artistique de la Compagnie FOR, désignée par la Mairie de Ferney-Voltaire pour développer un projet artistique et culturel au Théâtre du Châtelard dès sa réouverture, le 15 mars 2011.

 

 

Spectacles

"Voyage au bout de la nuit", de Louis-Ferdinand Céline, mise en scène Philippe Sireuil

"Voyage au bout de la nuit", c’est un chef-d’œuvre de l’entre-deux guerres, un texte qui semble fait pour être écouté. Un récit à la première personne – celui de Bardamu, héros-narrateur, soldat réchappé de l’enfer de la Grande Guerre –, un « roman-voix » qui tranche et qui s’impose. Un style unique – que Céline qualifiera plus tard de « métro émotif » – entre immédiateté de la parole jetée sur la page et tenue d’une plume qui choisit ses mots ; entre simulacre d’oralité et précision de la langue. C’est dans cette tension permanente que réside la jouissance, l’immense beauté du texte.

 

Hélène Firla, cigarette roulée vissée entre les lèvres, large costume d’homme et chapeau melon, est stupéfiante. Bardamu incarné par une femme... Une trouvaille signée Philippe Sireuil, qui, avec cette admirable adaptation scénique, restitue au texte son étrangeté, sa grandeur, sa violence.

Voyage au bout de la nuit a été créé en septembre 2014. Il revient pour deux soirs au Châtelard après avoir fait escale à la Comédie Genève et au Théâtre de la Place des Martyrs à Bruxelles.

Louis-Ferdinand Céline est adulé et honni. Il est à la fois l’auteur de Voyage au bout de la nuit, de Mort à crédit, et celui de pamphlets antisémites aussi nauséabonds que délirants. Il est le pacifiste qui a dénoncé les horreurs de la Grande Guerre et l’homme qui s’est compromis avec les plus extrémistes des collaborateurs sous l’Occupation.

 

Production Cie FOR

Coproduction La Comédie de Genève l LA SERVANTE Bruxelles

©CieFOR

"J'ai tué" et "La mort du petit berger" de Blaise Cendrars, mise en scène Simone Audemars

« Je saute sur mon antagoniste. Je lui porte un coup terrible. La tête est presque décollée. J’ai tué le Boche. J’étais plus vif et plus rapide que lui. Plus direct. J’ai frappé le premier. J’ai le sens de la réalité, moi, poète. J’ai agi. J’ai tué. Comme celui qui veut vivre. »

« C’est ce petit berger des Landes qui m’a fait comprendre que si l’esprit humain a pu concevoir l’infini c’est que la douleur du corps humain est également infinie et que l’horreur elle-même est illimitée et sans fond. »

Voici deux courts récits de Cendrars. Le plus connu est sans doute J’ai tué, où l’auteur raconte l’absurdité de la guerre, dénonçant le mécanisme économique universel qui l’a conduit, alors qu’il était sur le front, à se retrouver, une arme à la main, en train de tuer un homme, sous l’effet d’une peur panique.

Le second récit retrace la vie des blessés au sein de l’hôpital de Châlons-sur-Marne dans lequel Cendrars a trouvé refuge. Celui-ci est dirigé avec beaucoup de doigté par l’infirmière-major Mme Adrienne P. Celle-ci a pris sous sa protection un petit berger des Landes sauvagement blessé par des éclats d’obus. La vie de ce jeune homme ne tient qu’à la ténacité et aux bons soins prodigués par l’infirmière. Or, un jour d’inspection, un général, abusant de son pouvoir et de ses connaissances médicales, va utiliser le corps du soldat comme terrain d’exercice pour impressionner l’état major.

©CieFOR

Espace de répétition

Pour les conditions d'accès, veuillez nous contacter au+ 33 (0)450 28 26 40 ou contact@fortheatre.fr

Année de création : 1986

Théâtre
  • Théâtre classique
Contacts
10 rue de Versoix
01210 Ferney Voltaire
+33(0)450282640
Mentions obligatoires et partenaires

 

 

Partenaire & Financeurs 

 

La compagnie FOR et leThéâtre du Châtelard sont conventionnés avec la Ville de Ferney-Voltaire et soutenus par la Région Rhône-Alpes et le Conseil Général de l’Ain.

 

www.ferney-voltaire.fr www.rhonealpes.fr www.ain.fr

 

La compagnie FOR et leThéâtre du Châtelard sont partenairesde Radio Zones.

La Nacre