Les compagnies

Compagnie épiderme

Directeur artistique :
Nicolas Hubert

Après un premier solo en 2000 ("Le Fond de l'air effraie"), Nicolas Hubert fonde en 2002 la Compagnie épiderme. Chacune de ses pièces s’attache à mettre en relation une écriture chorégraphique avec un univers scénographique spécifique.

Il se joue aussi une mise en relation directe de la danse avec la musique, par des créations originales jouées par les musiciens sur scène.

Après "Ritournelle" en 2004, "Métaphormose(s)" en 2007, "Slumberland" en 2009, "Work in regress (?)" en 2011, il crée "(Re)flux" en 1012.

 

Initialement formé aux arts plastiques (diplômé de l’École Supérieure des Beaux-Arts du Mans en 1996), Nicolas Hubert se forme parallèlement à la danse contemporaine, classique, contact-improvisation, composition instantanée, capoeira… auprès de nombreux enseignants.

Il danse depuis 1996 dans plusieurs compagnies en France et à l’étranger (Cie Hervé Robbe / CCN du Havre, Cie Michèle Noiret, Cie Linga, Cie Pascoli, Cie Hervé Koubi, Cie Marie Lenfant, Cie Vilcanota – Bruno Pradet…).

 

Titulaire du diplôme d’Etat de professeur de danse contemporaine depuis 2006, il se consacre aussi à l’enseignement (CND de Lyon, CCN de Grenoble, CCN de Rillieux la Pape…).

Spectacles

"Work in regress (?)" (2011)

« Un travail en régression. Ou plutôt comme un retour : celui de chaque interprète sur son propre parcours. Un journal intime chorégraphique, des bribes d’autobiographies, un travail sélectif sur la mémoire, une introspection publique. Il est question d’apprentissage, d’assimilation, de formation, de progression, de « comment se fait-on ? », comment un interprète se fabrique : entre démarche personnelle et hasard des rencontres. Mais il est question aussi du pendant de cette courbe ascendante : la perte, la stagnation, les accidents de parcours... la régression. » Nicolas Hubert

©Olivier Humeau

"Métaphormose(s)" (2007)

"Métaphormose(s)" transpose l'imaginaire bestial, merveilleux et inquiétant de la métamorphose (d'Ovide à Kafka, de la science à la fiction, de Dr. Jekyll à Mr Hyde...) à travers le mouvement, le son et la lumière. Mais il s'agit ici autant de la métamorphose du corps que de celle de l'espace, du temps, et de leur perception.

Dans un espace chaotique, un laboratoire de fortune où la lumière et le son émergent d'objets du quotidien, un danseur et un musicien sont autant les sujets d'études, les acteurs que les observateurs de successives transmutations.

©Kristin Evjenth

Année de création : 2002

Danse
  • Danse contemporaine
Contacts
15 rue Georges Jacquet
38000 Grenoble
+33(0)668001236
Téléchargements
Mentions obligatoires et partenaires

La compagnie épiderme est soutenue par la Ville de Grenoble, le Conseil général de l'Isère, la Région Rhône-Alpes et le MInistère de la culture et de la communication - DRAC Rhône-Alpes.

La Nacre