Les compagnies

Compagnie de la Hulotte

Directeur artistique :
Christina Fabiani

Tout part du désir d’aller à la rencontre de l’autre, "différent, si différent", de mettre les artistes en friction avec la réalité d’interroger l’écriture, la forme théâtrale, la relation au public. Pour cela nous rencontrons, nous écoutons, nous partageons et nous écrivons. Travailler ainsi nous convie au décalage propre à la création, nous, metteur en scène, écrivains, éclairagiste et nous amène à prendre langue différemment avec la société.

Christina Fabiani suit en parallèle l'Ecole Internationale de Mime et Mouvement Jacques Lecocq, le cours d'art dramatique de Tsilla Chelton et des études de musique en guitare et chant.

Elle participe à 19 ans à la fondation du Théâtre du Campagnol puis joue en tant que comédienne avant de créer la Compagnie de la Hulotte. Elle réalise une vingtaine de mises en scène parmi lesquelles "Enoch Arden" d'A. Tennyson et R. Strauss, pour la première fois en France"Rien de plus Beau" d' O. Bukowski.

Elle reçoit le soutien d'entreprises, de fondations de l'2tat et des collectivités en Bourgogne de 1996 à 2006, où elle accompagne le public vers les écritures d'aujourd'hui ; en 2006 elle réalise son premier film documentaire "Saisons nivernaise" soutenu par France3 BFC et le CNC et diffusé sur France 3 national et en régions.En 2008, elle va à la rencontre des agriculteurs de Savoie. Accompagné des auteurs B. Allain, D. Paquet, M. Laurence, J-P. Alègre, elle conçoit le spectacle "Tracteurs" joué en août 2009 sur une exploitation agricole. En janvier 2012, elle est lauréate de la bourse d'écriture Beaumarchais pour son prochain spectacle "Saveurs et Amertumes ou l'art d'être en cuisine, créé le 17 janvier 2013 à l'Espace Malraux, Scène Nationale de Chambéry et de Savoie.

Spectacles

Saveurs et amertumes ou l'art d'être en cuisine

L'action se déroule en Savoie, le jour de la finale du Trophée Marmiton, dans le célèbrissime restaurant « Chez Sixtine ». Ce fleuron de la gastronomie mondiale a bâti sa réputation en sublimant les plantes et produit de son terroir. Au tournant du siècle, la Maison GROSBOIS a connu une période difficile et un fonds d’investissement, « Multi-Mégalo-Investment-And-Compagnie », est entré au capital de la Société pour assainir la situation. Alors qu’en cuisine, les apprentis se préparent au concours sous la direction du Second François, le fonds d’investissement spéculant sur l’âge de Gaétan GROSBOIS, fait une ultime tentative pour s’emparer de la direction. Chacun est prêt à tout pour défendre le savoir-faire inimitable, l'inventivité et la renommée de la Maison. Gaétan GROSBOIS et sa brigade résisteront-ils à ces multiples pressions ?

© --

Tracteurs

Cinq auteurs explorent la relation de l'agriculteur à son outil de travail.

Couples au soir de leur voyage de noces ou au seuil de la retraite, copropriétaires acharnés à se partager le tracteur, éleveurs passionnés... chaque personnage se bat avec ses armes : humour, tendresse, révolte.

Essayant d'éviter le grand écart, il affronte les situations, un pied dans le savoir faire d'hier et l'autre dans les changements d'aujourd'hui.

La scénographie s'inspire de l'organisation matérielle de l'exploitation et compose un univers agricole où théâtre et musique font la part belle à l'imaginaire, à l'émotion et au rire.

© --

Année de création : 1986

Théâtre
  • Théâtre contemporain
Contacts
T10/67 rue Saint François de Sales
73000 Chambéry
+33(0)685126537
Téléchargements
Mentions obligatoires et partenaires

Avec le soutien de la DRAC Rhône-Alpes, de la Région Rhône-Alpes, du département de Savoie, des Fonds Européens Leader et du PNR des Bauges, du Lycée Ambroise Croizat de Moutiers, de l'association Beaumarchais-SACD, du fonds de soutien théâtre de la SACD, de la CALB et de la Com. de communes du Cœur des Bauges l'aide amical des restaurants Taillevent et le Chabichou. Coproducteurs de Saveurs et Amertumes, Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de Savoie, Théâtre du Parc D'Andrézieux-Bouthéon, coréalisation Vingtième Théâtre Paris.

La Nacre