Les compagnies

Cie Premier Acte

Directeur artistique :
Sarkis Tcheumlekdjian

C’est de la nécessité de raconter les drames du temps présent, et du besoin d’appréhender le théâtre comme une école de la vigilance et de la lucidité, que s’est constituée la Compagnie Premier Acte. Depuis « Avril », en 1985, pièce traitant d’un génocide vu de France, le metteur en scène de la Compagnie a toujours privilégié l’écriture et le répertoire contemporain. La plupart de ses adaptations théâtrales sont inspirées du Roman pour son contenu humaniste, et de la Poésie pour son souffle universel.

De par son cheminement personnel et sa volonté d’artiste, Sarkis Tcheumlekdjian défend une idée populaire du théâtre.

 

Sarkis Tcheumlekdjian co-fonde en 1985 la Compagnie Premier Acte et y assume les fonctions d’auteur et de metteur en scène. En 2000, il crée L’Ecole Premier Acte, vouée à la recherche théâtrale et à l'enseignement, qui mène des projets artistiques et pédagogiques en France et à l'étranger.

 

Depuis la création de la compagnie, il a mis en scène plus de 60 spectacles, écrits ou adaptés, en privilégiant toujours l’écriture et le répertoire contemporain, les textes originaux ou inédits.

 

Toujours animé par le désir et le besoin de transmettre, Sarkis Tcheumlekdjian poursuit son parcours avec une équipe engagée, et mène des projets artistiques et pédagogiques à l’étranger.

Spectacles

Andorra

Andorra est un petit pays imaginaire qui attend avec angoisse l’invasion des «Casaques Noires», les redoutables soldats de la dictature voisine. Jusqu’ici, il s’agissait d’un îlot de tranquillité, autoproclamé pur et «vierge de toute culpabilité» par ses habitants. Ces derniers tolèrent chez eux la présence d’un réfugié, preuve qu’ils ne sont pas comme les «barbares» d’à côté. Ce réfugié, c’est Andri, un jeune homme que le Maître d’École aurait, selon la version officielle, courageusement enlevé des griffes des «Casaques Noires». Le tableau s’assombrit le jour où les «Casaques Noires» envahissent Andorra et que ses habitants commencent à trouver la présence de ce réfugié, encombrante...

 

Andorra est une oeuvre théâtrale qui nous amène à nous demander ce qui, finalement, fait de l'autre un "autre". A cause du regard que les autres citoyens portent sur lui, l'étranger, le réfugié, se persuade de sa différence. Il ressent le besoin de sortir de cette société qui ne veut pas de lui.

©David Anémian

L'Homme qui tua Don Quichotte

Sarkis Tcheumlekdjian renoue avec le réalisme magique en explorant les aventures du chevalier Don Quichotte et de son acolyte Sancho Panza. L'adaptation met l'accent sur l'amitié émouvante des deux hommes et sur la défiance qu'ils cultivent à l'encontre de Cervantès, cet écrivain qui a annoncé, dès son prologue, la mort du héros : "ce livre est sa patrie et aussi sa sépulture ! ".

Un instant de théâtre suspendu et baroque ponctué de musique et de chants, qui nous emmène à la frontière du réel et du merveilleux et nous permet de revisiter nos rêves d'enfant.

©Françoise Dumas

Espace de répétition

Espace l'Ardoise, Friche artistique Lamartine

28/30 rue Lamartine, 69003 Lyon

193m2 composé d'un lieu de stockage, d'un coin cuisine et d'un boîte noire

Année de création : 1985

Théâtre
  • Théâtre classique
  • Théâtre contemporain
Contacts
18 rue Jules Vallès
69100 Villeurbanne
+33(0)4 78 24 13 27
Mentions obligatoires et partenaires

Association 1901 n°w691067185 APE 9001 Z - Siret 350 487 476 00045 - Licences d’entrepreneur de spectacle 2-1061445 / 3-1061446. Compagnie en convention avec la Région Auvergne Rhône-Alpes, subventionnée par la DRAC Auvergne Rhône-Alpes et les Villes de Lyon et Villeurbanne.

La Nacre