Les compagnies

Adrien M & Claire B

Directeur artistique :
Adrien Mondot et Claire Bardainne

Aller au-delà de l’espace du plateau et de la temporalité de la représentation est un des axes forts de la compagnie Adrien M & Claire B.


Ensemble, Adrien Mondot et Claire Bardainne co-signent la création de l’exposition interactive XYZT, Les paysages abstraits. En 2011, ils créent la conférence-spectacle Un point c’est tout, et signent la création numérique de Grand Fracas issus de rien, mis en scène par Pierre Guillois. En 2013, ils créent Hakanaï, pièce chorégraphique pour une danseuse dans une boîte d’images. En 2014, avec Mourad Merzouki / CCN de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig, ils co-signent la création du spectacle Pixel. Ils obtiennent le prix SACD de la création numérique en 2015, année au cours de laquelle ils créent également le spectacle Le mouvement de l’air. En 2017, ils présentent leur nouvelle exposition Mirages et Miracles.

 

Ensemble, Adrien Mondot et Claire Bardainne interrogent le mouvement et ses multiples résonances avec la création graphique et numérique. Il en surgit un langage poétique visuel, associant imaginaire, réel et virtuel porteur d’infinies perspectives d’exploration.

 

Aujourd’hui, la compagnie représente 30 collaborateurs, 3 spectacles et 2 expositions en tournée internationale. La compagnie est installée à Lyon où elle occupe un atelier de recherche et de création.

Depuis sa révélation aux Jeunes Talents Cirque 2004 avec le projet Convergence 1.0, Adrien Mondot, artiste pluridisciplinaire, informaticien et jongleur crée des spectacles mettant en œuvre des interactions sensibles entre le numérique, le jonglage, la danse et la musique. Avec Cinématique, il remporte le Grand Prix du jury dans le cadre de la compétition internationale «Danse et Nouvelles Technologies» du festival Bains Numériques à Enghien-les-Bains en 2009.

En 2010, il rencontre Claire Bardainne, plasticienne, designer graphique et scénographe. Diplômée d’Estienne et des Arts Déco de Paris, ses recherches visuelles se concentrent sur le lien entre signe, espace et parcours, explorant les va-et-vient entre imaginaire et réalité, au sein du Studio BW, qu’elle co-fonde en 2004, ou en collaboration avec les chercheurs en sociologie de l’imaginaire du Ceaq (Sorbonne, Paris).

Ils refondent en 2011 la compagnie qui devient Adrien M & Claire B.

Spectacles

Hakanaï

Dans la langue japonaise, Hakanaï définit ce qui est impermanent, fragile, évanescent, transitoire, entre le rêve et la réalité. Mot très ancien, il évoque une matière insaisissable associée à la condition humaine et à sa précarité, mais associée aussi à la nature. Il s’écrit en conjuguant deux éléments, celui qui désigne l’homme et celui qui désigne le songe. Ce collage symbolique est le point de départ de cette partition pour une danseuse rencontrant des images, faisant naître un espace situé à la frange de l’imaginaire et du réel.

 

Les images sont animées en direct, selon des modèles physiques de mouvement, au rythme d’une création sonore également interprétée en direct.

Le spectacle est quadri-frontal, et à l’issue du temps de performance, l’installation est ouverte aux spectateurs.

©Romain Etienne

Le mouvement de l'air

Donner corps à l’imperceptible: rendre visible l’invisible d’un mouvement d’air, dans ses trajectoires aux nuances infinies, imaginaire variant du plus doux et lent, au plus vif et transparent, du plus puissant au plus subtil. Ce spectacle est le parcours d’une respiration, le velouté d’une voix qui nous guide dans un rêve éveillé où le seuil de l’impossible s’est évaporé: les images sortent de leur cadre pour devenir des espaces et des partenaires de jeu, et les corps s’affranchissent de leur poids grâce au dispositif de suspension. Pas de prouesse technique, mais un onirisme du mouvement. Pas d’histoire, mais une écriture par l’image et une aspiration : celle de se laisser porter par le mouvement de l’air pour ouvrir, déplacer les limites, délier les chevilles et les poignets. Laisser le rêve de vol gagner sur l’angoisse de chute.

 

La création numérique est générée et animée en temps réel. La musique orignale est également intérpétée en direct, sur scène.

©Romain Etienne

Année de création : 2004

Arts numériques
Contacts
54 quai St Vincent
69001 Lyon
+33(0)4 27 78 63 42
Mentions obligatoires et partenaires

Direction artistique : Claire Bardainne et Adrien Mondot

Direction technique : Alexis Bergeron

Administration: Marek Vuiton

Production et diffusion : Joanna Rieussec

Production : Margaux Fritsch, Delphine Teypaz

 

La compagnie est conventionnée par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et soutenue par la ville de Lyon.

La Nacre